L’architecture est partout ! Elle est un art du quotidien que chacun côtoie tous les jours dans son logement, les transports, les infrastructures publiques qu’il emprunte, les équipements sportifs ou culturels, les grands ensembles urbains qu’il fréquente.

L’architecture influence nos vies, construit le présent en façonnant nos habitudes du quotidien, en donnant le beau à voir, et imagine le patrimoine du futur.

Les Journées nationales de l’architecture ont pour objectif de développer la connaissance architecturale du grand public. Elles proposent de dévoiler les richesses de l’architecture contemporaine remarquable partout où elle se trouve, de raconter l’histoire du bâti qui nous entoure, d’éveiller les curiosités et les sensibilités artistiques et de valoriser l’apport culturel, scientifique, technique et social de l’architecture pour le bien-être de tous. La 5e édition se déroule les 16, 17 et 18 octobre prochain.

En association avec la Cité de l’Architecture et du Patrimoine, les CAUE retransmettent les conférences grand public de l’École de Chaillot, et le Pays d’art et d’histoire des Pyrénées Cathares est, pour l’occasion, partenaire de cette opération.

Cette année, en parallèle de son exposition consacrée à l’édifice, la Cité propose un cycle de conférences et débats intitulé : Notre-Dame au fil des siècles. Hardiesse et idéal (XIIème-XXIème siècle).

Ces rencontres sont l’occasion d’enrichir de connaissances récentes notre approche de l’œuvre gothique et d’apporter leur contribution au dialogue public préalable au projet de restauration de la cathédrale.

Ce cycle est conçu dans l’esprit d’un débat renouvelé sur la transmission et la transformation des savoirs de la construction et de la restauration des édifices.

Deux de ces conférences seront projetées dans vos cinémas :

-Le samedi 17 octobre à 17h à Mirepoix : Restaurer et bâtir : Viollet-le-duc au cœur du chantier

Intervention d’Arnaud Timbert, professeur d’histoire de l’art du Moyen Âge, université de Picardie Jules-Verne
Les partis arrêtés par Viollet-le-Duc sur ses chantiers résultent de contingences économiques, techniques, matérielles, humaines et sociales. Ces aspects ont fait récemment l’objet d’ouvrages qui proposent, sur le fondement d’archives diversifiées (correspondances et cahiers de chantiers notamment), de comprendre Viollet-le-Duc architecte, c’est-à-dire celui qui agit – bien loin des théories – en s’adaptant aux multiples aléas du chantier, en imposant des choix et en ordonnant les hommes.

-Le dimanche 18 octobre à 18h à Lavelanet : Notre-Dame, cathédrale du XXe siècle et symbole national

Intervention d’Isabelle Saint-Martin, historienne de l’art, directrice d’études à l’École pratique des hautes études.
« Une cathédrale n’est ni un tombeau ni un musée ».Ces mots du cardinal Verdier, lors de la « Querelle des vitraux » de Notre-Dame, révèlent les rapports complexes entre l’Église et les Monuments historiques autour de l’accueil, dès les années 30, de l’art contemporain dans les édifices anciens. La cathédrale du XXe siècle s’inscrit pourtant dans l’histoire longue des relations avec les artistes tout en s’adaptant aux évolutions liturgiques issues du concile Vatican II. Récemment, c’est bien la croix dorée de Marc Couturier, lumière au milieu des ruines, qui rayonnait sur les spectaculaires photographies qui ont fait le tour du monde.