Pif Gadget a été dans les années 70-80 le plus important magazine jeunesse en France. Adossé à la presse communiste à une époque où ce courant politique était leader de l’opposition, l’hebdomadaire jeunesse a marqué son époque et une génération.

Paradoxalement, il a été à la pointe de l’innovation marketing avec le fameux gadget que les enfants attendaient chaque semaine avec impatience. Au sein de ce magazine de grandes signatures du 9ème art ont fait leurs armes, des personnages sont nés comme Rahan le fils des âges farouches, Docteur justice, et bien-sûr Pif le Chien.

Qui connaît Arnal ? José Cabrero Arnal, le père de Pif le Chien! Qui a entendu parler de lui, lu un article, vu une émission où l’on aurait cité son nom ?

Si le nom de cet artiste nous est effectivement peu familier, par contre, ses créations, ses personnages de papier nous sont, eux, bien connus. Et c’est peut-être parce que ces personnages sont si bien connus, si fortement inscrits dans nos mémoires, comme de vrais petits copains d’enfance, qu’ils ont occulté leur créateur, l’homme qui les fit naître. Arnal est un survivant des pires tragédies de notre époque. Il a traversé l’horreur de deux guerres, l’enfer des camps. Poussé par l’Histoire sur les routes de l’exil, avec élégance et discrétion, il a malgré tout continué à rêver et à faire rêver, son crayon en étendard.

Il est né le 6 septembre 1909 dans ce qui était encore le royaume d’Espagne. Dans les années 1930, ce jeune espagnol ne fut pas un simple passant, agité par une seule et gentille passion, le dessin. Il fit aussi un choix déterminant : la République. Et cet idéal l’a conduit à l’action, à tout abandonner pour défendre, les armes à la main, la démocratie contre le fascisme. À la Libération, il sera embauché par le journal Vaillant, et ensuite par l’Humanité, une nouvelle carrière s’ouvre à lui.

Ce documentaire brosse le portrait de ce dessinateur exceptionnel, véritable chroniqueur de son temps. Reconstruire l’histoire d’Arnal, un artiste de l’exil, c’est l’occasion de revenir sur notre propre histoire.

Le Samedi 03 OCTOBRE 2020 A 21h cinéma Le Casino

Un film diffusé dans le cadre du FESTIVAL CINESPANA 2020 en présence du réalisateur CHRISTOPHE VINDIS. 

2 Rue René Cassin, 09300 Lavelanet
www.cinemalecasino-lavelanet.com
www.facebook.com/cinemalavelanetlecasino/
05 61 64 78 31