Un jour de septembre, un mois après la catastrophe de Beyrouth, Djihad Darwiche conteur libanais contacte Olivier De Robert.

« La culture, activité nécessaire à la vie démocratique »

« L’urgence est évidemment de soigner, de loger, de déblayer et de reconstruire. Reconstruire les quartiers dévastés de Beyrouth, mais aussi reconstruire l’espoir, et la confiance dans une vie meilleure qui puisse rassembler les libanais, tous les libanais, dans leur diversité.

Parce que la culture et l’art ont toujours joué un rôle important pour fonder une identité commune et pour défendre la démocratie et la laïcité au‐delà des appartenances de chacun, nous avons fait le choix d’aider un acteur important de la vie culturelle et artistique du pays, l’association Assabil »
Alors, de fil en aiguille, de bonne volonté en actions, l’équipe du Festival du Conte de Saurat s’est mobilisée pour organiser cette soirée au profit d' »Assabil », ONG libanaise dans le cadre de la reconstruction des lieux de culture dans Beyrouth dévastée.

Rendez‐vous donc le samedi 3 octobre 2020 à Saurat Maison d’Amont dès 21h00 pour retrouver sur scène Olivier De Robert et ses comparses, Ludivine Moréno, Richard Beley et Eric Weydert qui se produiront bénévolement.

Les recettes seront entièrement reversées à « Assabil » par l’intermédiaire de l’association « Djélilha Internationale »

Entrée 12€,
Réservation obligatoire sur festivalducontedesaurat.org/reservations ou 07 83 63 76 41