Œuvre‑phare du siècle des Lumières, Les Indes galantes s’apparente à un éblouissant divertissement. Mais lepremier opéra-ballet de Rameau témoigne également du regard ambigu que l’Européen pose sur l’Autre – Turc, Inca, Persan, Sauvage…

En 2017, le réalisateur Clément Cogitore signe un film explosif et très remarqué, adaptant un extrait des Indes galantes avec le concours de danseurs de Krump.


Avec la chorégraphe Bintou Dembélé, il s’empare cette fois de cette machine à enchanter dans son intégralité pour le réinscrire dans un espace urbain et politique dont il interroge les frontières.


Hébé, déesse de la jeunesse, convie les amants à chanter leur bonheur. La jeunesse de France, d’Italie, d’Espagne et de Pologne se rend à son appel. Leurs danses sont interrompues par Bellone, déesse des combats, qui les convainc de s’armer et de combattre pour la gloire. Abandonnée par les amants d’Europe, Hébé invoque l’Amour, qui disperse alors ses messagers « dans les di érents climats des Indes » (à cette époque, les pays non européens)...


Opéra 

Jean-Philippe Rameau


Direction musicale 

Leonardo García Alarcón


Mise en scène 

Clément Cogitore


ENREGISTRÉ à L’OPÉRA BASTILLE
Jeudi 13 février 2020 – 19h15   – Salle Marie-Christine Barrault


Lavelanet Culture,le Casino 2 rue René Cassin 09300 Lavelanet – 05 61 01 81 41 
Email. 
lavelanet.culture@orange.fr   
www.lavelanet-culture.com