Les absents ont toujours tort, la chose est bien connue. Que reste-t-il de l’opéra sans ses chanteurs et chanteuses qui le portent à bout de voix ? Tout !

Car c’est aussi le rôle de l’orchestre de porter la musique du compositeur comme un seul Homme. Si le public – quel qu’il ait été à travers les siècles – s’est toujours déplacé à l’opéra (comme au théâtre) pour applaudir ou huer la prestation des interprètes, il a plus rarement porté son attention sur le texte et encore moins sur la musique ! 


Nous nous proposons de réparer aujourd’hui cette injustice et de réhabilitertoutes ces belles mélodies inouïes…


Pour ce programme Opéra sans diva !donc, point de diva, de colorature ni de baryton-martin mais un quatuor de clarinettes aux multiples voix qui assume et sauve de l’oubli certaines des pages les plus emblématiques du répertoire.


A cette occasion, les élèves de l’école de musique « René Allabert » de lavelanet  bénéficieront d’une master class.


Marre Elise –  Clarinette basse, Chatelain Nicolas –  Clarinette, Millaud Romain –Clarinette, Pascal François – Clarinette

Le Quatuor Anches Hantées, fort de 18 années d’expérience, de concerts en France et à travers le monde, est un quatuor unique, figure phare de sa formation qui œuvre à développer son répertoire à travers la transcription d’œuvres et la création. 

Arsenal de Metz, Salle Gaveau, Opéra de Tours, Salle Cortot, Festival Radio France – Montpellier Occitanie, Flâneries de Reims, Folle Journée de Nantes… le QAH sillonne les belles salles et festivals français. Véritable acteur culturel, il n’oublie pas pour autant la salle des fêtes de St Jean de Rives, celle de Juvisy, la Halle aux grains de Lavaur, l’INJS, les prisons et centres sociaux…

En 2020, pour son 18ème anniversaire, avec Malinconia, le QAH s’ancre et se dote de racines nourricières. Prenant la tradition et l’histoire du Quatuor à cordes comme berceau de son engagement artistique présent et futur, le QAH relève audacieusement et avec finesse ce défi qui lui est salvateur.

Il crée son propre chemin. Il est un levier de découvertes et de redécouvertes, instaurant un lien sans faille entre son répertoire et son public. 

Ce même public qui reçoit à bras ouverts les interprétations de quatre musiciens animés par le plaisir de jouer, de donner, de partager, d’inventer.

Cette saison 2020 verra pour lui s’épanouir son “Ma Mère l’Oye – Voyage au Pays des contes “, éclore deux créations de Peirani et Dubugnon, naitre un Opéra sans diva et apparaître les prémices d’un nouvel opus emprunté aux cordes avec Beethoven et Fanny Mendelssohn.

Vendredi 07 février  – 20h45

Salle Marie-Christine Barrault


Lavelanet Culture,le Casino 2 rue René Cassin 09300 Lavelanet – 05 61 01 81 41 
Email. 
lavelanet.culture@orange.fr   
www.lavelanet-culture.com