Lettres, signes, graphismes, installations… Christel Llop présentera du 12 octobre au 11 novembre ses recherches graphiques, calligraphiques et volumiques réalisées lorsqu’elle a préparé les 7 œuvres exposées à Foix dans le cadre d’un projet européen POCTEFA (porté par la ville foix).


Ici, la différence réside dans la mise en scène, les œuvres créées s’inspirant de ses recherches.


L’exposition au Château de Foix rassemble des éléments en lien avec les œuvres installées dans la ville et permet d’expliquer la démarche créatrice de l’artiste. Véritable conclusion du projet pour Foix, les visiteurs pourront notamment découvrir quelques maquettes, dessins préparatoires et alphabets.


Le travail présenté est très calligraphique, autour de lettres plus ou moins lisibles, et sur des supports très différents. Des panneaux transparents sur lesquels l’artiste a écrit en blanc. En les éclairant, on peut voir les textes en ombres sur les murs. Une œuvre de 2 mètres sur 3 avec une gothique découpée dans du papier noir, suspendue d’un côté pour figurer une vague, rappelant l’œuvre exposée au parvis de la piscine. Du papier japonais transparent de 6 mètres de long sur lequel Christel Llop a écrit en blanc, et qui se perd dans des écritures blanches posées au sol.


16 mètres de feuilles de papier de soie blanc, sur lesquelles sont tracées à la main des lettres au fusain, telles une partition de musique, rappelant l’écriture sur l’œuvre installée sur les allées de Vilotte. Enfin des essais sur métal (acier, cuivre, plomb), des maquettes d’œuvres installées dans Foix et une vidéo de préparation viennent compléter cette exposition très visuelle.


Rappelons que les habitants de Foix peuvent également découvrir les œuvres en acier, en cuivre, en marbre et peinte qui jalonnent la ville. Sur chaque pièce, Christel Llop a gravé ou tracé des écritures, selon différentes techniques (gravure au découpeur plasma, à l’eau-forte, au Dremel…).


L’artiste sera présente sur site pour présenter son oeuvre les 12 et 13 octobre.